LE FOS.COM

Apprentissage collaboratif

 

Les conditions de l'apprentissage collaboratif de FOS à distance

- La participation

La participation constitue un facteur-clé dans l'apprentissage collaboratif de FOS à distance. Rappelons que l'apprentissage collaboratif consiste à travailler ensemble dans le but de réaliser un produit donné. D'où l'importance de la participation des apprenants au sein de la communauté virtuelle. C'est pourquoi, le formateur doit inciter ses apprenants à participer de plus en plus aux activités collaboratives proposées. Il doit prendre en compte leur participation lors de l'évaluation finale de leurs travaux. Cette participation peut prendre plusieurs formes à savoir: prendre connaissance du sujet de la formation, s'exprimer vis-à-vis de travaux d'autres apprenants, proposer ses propres idées, demander de l'aide à ses pairs, travailler avec d'autres apprenants à réaliser une activité collaborative donnée. En fait, la participation peut être volontaire ou obligatoire. On est plutôt pour une participation volontaire d'autant plus que la formation se fait à distance. Donc, les apprenants doivent être convaincus de l'utilité de la formation suivie.

- La motivation

Seul face à son ordinateur, l'apprenant doit être motivé lors de la formation. C'est au formateur que revient la charge de susciter la motivation de ses apprenants en mettant l'accent sur les différents avantages de suivre une formation collaborative de FOS à distance. De même, la publication des travaux des apprenants dans le cadre de l'environnement virtuelle joue un rôle important dans la motivation des apprenants. Plus ces derniers sont motivés, plus ils participent activement aux activités proposées.

- L'animation du groupe

L'animation du groupe est une tâche que le formateur doit assumer dans le cadre de l'apprentissage collaboratif à distance. Son animation peut prendre plusieurs formes: préparer des ressources, former des groupes, proposer des ressorces d'informations, encourager les apprenants à participer aux activités, les guider dans leurs travaux. F. Henri et K.Lundgren-Cayrol (1998) précisent les différentes interventions de l'animateur:

- Interventions pédagogiques, sociales techniques et de gestion (Mason 1991),

- Interventions intellectuelles, sociales et organisationnelles (Berge, 1995),  

-  Rôles de directeur, de coach, de facilitateur et répartiteur (Dimock 1987),

- Facilitateur du contenu, de la procédure et du climat (St-Arnaud, 1989).

- La cohésion et la productivité du groupe

Au début de l'apprentissage, le formateur doit accorder une importance particulière à former des groupes cohérents dont les membres arrivent à travailler ensemble. Pour réaliser cette cohésion, l'enseignant doit favoriser les relations interpersonnelles entre le groupe. On peut consacrer du temps au début de l'apprentissage à la présentation de chaque apprenant: nom, prénom, âge, profession, loisirs, etc. Plus le groupe est cohérent et homogène, plus il est productif au niveau de la réalisation des activités demandées. Notons que la productivité et la cohésion favorisent la participation des apprenants et leur engagement vis-à-vis du groupe.

- La bonne formation à la collaboration

Formés souvent dans le cadre du modèle des cours en présentiel, les enseignants et les apprenants ont du mal à participer à une formation collaborative. Les enseignants ont pris l'habitude de donner des cours magistraux tandis que les apprenants les écoutent en prenant des notes. D'où la nécessité de former les enseignants et les apprenants à collaborer. The 'International Society for Technology in Education a publié un document intitulé " National Educational technology Standards for Teachers " où des critères sont mis en lumière en vue de assurer des cours collaboratifs à distance:

1) L'acquisition des concepts et des techniques en relation avec les technologies utilisées par le personnel enseignant,

2) La planification et la construction d'environnements et d'expériences d'apprentissage basées sur les technologies,

3) La gestion des activités d'apprentissage dans un environnement technologique,

4) La maîtrise des stratégies et des procédures d'évaluation,  

5) La productivité et la pratique professionnelle,

6) La compréhension des aspects humains, légaux, éthiques et sociaux des nouvelles technologies.

Quant aux apprenants, ils peuvent être formés à l'apprentissage collaboratif au début de la formation. Le formateur peut prévoir des activités d'initiation à la collaboration. Par exemple, les apprenants peuvent discuter le sujet de l'apprentissage proposé par le formateur: chaque apprenant exprime son point de vue, propose ses idées, échange avec ses homologues ses expériences, etc.

 

   
 
 
Bienvenue au site LE FOS.COM, spécialiste en didactique du FOS, conçu par Hani Qotb, doctorant en sciences du langage, Université de Montpellier III