LE FOS.COM

Exemples d'élaboration des cours: l'économie

 

Analyser et commenter en économie

Au sein de l'Union Européenne, on trouve des économistes non francophones qui ont besoin de discuter avec leurs collègues français des indices de l'économie européenne. Ils doivent savoir analyser et commenter en français des tableaux portant sur des indices économiques. Dans ce type de documents, assez fréquents dans le monde des affaires, on trouve souvent des chiffres et des pourcentages. Pour savoir comment exploiter ces documents en cours de FOS, on propose le tableau suivant tiré de Finances locales dans l'Union Européenne, novembre 2003.  :

«  Indicateurs clés des collectivités locales dans l'Union Européenne de 1997 à 2002   :

 

1997

1998

1999

2000

2001

2002

Dépenses :

-Dépenses publiques locales (MD£)

-Dépenses publiques locales/PIB (%)

-Dépenses locales/dépenses publiques totales (%)

 

811

11,1

22,5

 

841

11,0

22,8

 

891

11,1

23,2

 

955

11,1

24,2

 

997

11,2

2 3,9

 

1068

11,6

24,9

Investissement  :

- Investissement public local (MD£)

- Investissement public local/PIB (%)

-Investissement public local/ investissement public total %

- Investissement public local/dépenses publiques locales %

 

102

1,4

62,7

12,6

 

107

1,4

62,0

12,8

 

117

1,5

6 3,3

13,1

 

125

1,5

63,2

13,1

 

131

1,5

6 3,5

13,2

 

136

1,5

67,1

12,7

Fiscalité  :

-Recettes fiscales locales (MD £)

- Recettes fiscales locales/PIB (%)

- Recettes fiscales locales/recettes fiscales totales (%)

 

278

3,8

14,3

 

319

4,2

15,1

 

333

4,1

14, 7

 

359

4,2

14,8

 

368

4,2

15,0

 

406

4,4

16,3

Solde budgétaire :

Solde public local (MD £)

 

1

 

4

 

3

 

4

 

- 3

 

- 10

 

Dette :

- Dette publique locale (MD £)

- Dette publique locale/PIB (%)

- Dette publique locale/Dette publique totale (%)

 

460

6,3

8,9

 

457

6,0

8,7

 

477

5,9

8,7

 

478

5,6

8,7

 

488

5,5

8,7

 

493

5,4

8,6

En mettant l'accent sur cinq indicateurs principaux (dépenses, investissement, fiscalité, solde budgétaire et dette), ce tableau donne une vue générale de la situation financière du secteur public local. Entre 1997 et 2002, il s'agit seulement de quinze pays européens avant l'élargissement effectué en 2004. Cette période était marquée par la décentralisation notamment en Espagne et en France. A travers les chiffres et les pourcentages, l'apprenant peut facilement comprendre le développement de chaque indicateur entre 1997 entre 2002. Mais, pour exprimer sa compréhension du tableau, il a besoin d'un certain lexique d'où vient l'importance du rôle de l'enseignant-concepteur. Ce dernier doit fournir de temps en temps à l'apprenant le lexique nécessaire en vue d'expliquer ce tableau (augmenter, baisser, hausse, ralentissement, enregistrer une augmentation, déficit, etc.). Au niveau pédagogique, le concepteur peut exploiter ce tableau à travers les activités suivantes :

•  Il peut poser quelques questions traditionnelles pour évaluer la compréhension générale du tableau :

- De quoi s'agit-il ?

- Quels sont les indicateurs mentionnés dans le tableau ?

- De quelle période s'agit-il ?

- Que signifie « PIB » ?

- Est-ce que les dépenses publiques locales ont développé ? comment ?

- Comment trouvez-vous le solde budgétaire ?

Pour aider les apprenants à répondre à ces questions, le concepteur peut leur donner de temps en temps, les termes nécessaires déjà mentionnés ci-dessus.

•  Pour passer à l'étape du commentaire, le concepteur peut diviser les apprenants en groupe de cinq, si c'est possible, dont chacun se charge de commenter oralement un des indicateurs du tableau. Après dix minutes, chaque groupe présente son commentaire oral tandis que les autres groupes prennent des notes.

•  Enfin, le concepteur demande à ses apprenants de rédiger un commentaire sur le tableau en prenant en considération les commentaires faits en classe.

Ces propositions d'exploitation méthodologique ne font qu'ouvrir des pistes pour tout concepteur voulant élaborer un cours de FOS. Nos propositions sont dominées par la méthodologie communicative qui fournit beaucoup de garanties pour atteindre les résultats escomptés de la formation : la centration sur l'apprenant, la priorité donnée aux besoins de ce dernier, le recours aux documents authentiques et l'accent mis sur ses quatre composantes (la composante linguistique, la composante sociolinguistique, la composante discursive et la composante stratégiques). A travers ces exploitations pédagogiques, on constate l'importance du rôle donné à l'apprenant qui doit participer efficacement aux cours.

L'exemple suivant

 

 

   
 
 
Bienvenue au site LE FOS.COM, spécialiste en didactique du FOS, conçu par Hani Qotb, doctorant en sciences du langage, Université de Montpellier III