LE FOS.COM

Historique du FOS

 

Le Français scientifique et technique

A partir de 1960, on constate l'émergence d'un nouvel enseignement du français qui est destiné à un public spécifique. A cette époque, le français en tant que langue étrangère connaît un recul sur la scène internationale. Ce recul a poussé les responsables français du ministère des Affaires Etrangères à chercher de nouveaux publics dans divers domaines. Alors, on commence à accorder un intérêt croissant aux domaines scientifique et technique. Cette volonté de recupérer le statut mondial du français se traduit en pluiseurs actions:

- La création du Centre scientifique et technique français à Mexico en 1961.

- La tenue des stages et des rencontres internationales ainsi que des "Journées d'études" (Paris 1960, Strasboug 1960 et Toulouse 1962)

- L'organisation des " Cours Spéciaux pour Etudiants Etrangers " dont une partie de ces cours était consacrée à des spécialités scientifiques. Ces cours sont donnés à l'intitiative de l'Ecole Normale Supérieure de Saint-Cloud, qui deviendra plus tard le CREDIF.

- Le Minsitère des A.E demande aux éditions Hâtier d'élaborer un manuel pour enseigner le français scientifique et technique. Ce manuel a vu le jour en 1971.

- Le service culturel à l'ambassade de France à Damas commence à assurer des cours des mathématiques en français.

Au niveau méthodologique, soulignons que la tendance du français de spécialité s'accompagne avec la montée en force du Français Fondamental où l'accent est mis sur le contenu des cours notamment le lexique. Il s'agit d'un recensement des termes et des expressions les plus récurrents en français. Ils étaient présentés en trois niveaux: Niveau 1, Niveau 2 et perfectionnement. Or, en 1961, Gaultier propose un modèle de langue de spécialité. ce dernier met l'accent sur trois catégories principales: les sciences exactes et narurelles (mathématiques, physique, chimie, etc.), les sciences humaines (le droit, l'économie, l'administration, etc.) et les Arts et les Lettres (littérature, musique, l'art plastique, etc.). Selon ce modèle, l'enseignant prépare ses apprenants à travers quatre étapes. Les deux premières sont consacrées au Français Fondamentale. Quant aux troisième et quatrième étapes, elles visent à initier les apprenants aux langues spécialisées selon leurs domaines. Les productions pédagogiques du français scientifique et technique du CREDIF ne font que refléter cette tendance. Dans ce contexte, on peut citer:

1) Les Vocabulaires spécialisés: Vocabulaire d'initiation aux études agronomiques, Vocabulaire d'initiation à la critique et à l'explication littéraire, Vocabulaire d'initiation à la vie politique et Vocabulaire d'initiation à la géologie.

2) Le Vocabulaire Général d'Orientation Scientifique (VGOS)

3) Des dictionnaires contextuels: on peut en citer:

- Dictionnaire contextuel de français pour géologie

- Dictionnaire contextuel d'un domaine de la vie politique. Elections législatives.

Il est à préciser que le français scientifique et technique est influencé par la méthodologie de la Structuro-Global audiovisuelle (SGAV). Celle-ci commence à occuper le devant de la scène au cours de années 1960-1970. La SGAV est marquée par la présence du son et de l'image sur le même support. Dans le cadre de cette tendance méthodologique, le CREDIF produit plusieurs méthodes dont la plus célèbre est Voix et Images de France. Cette méthode a des échos pour le français de spécialité qui connaît la naissance de Voix et Images médicales. notons que le français scientifique était la cible de plusieurs critiques qui se résument en quatre remises en cause:

- La remise en cause des documents fabriqués

- La remise en cause du parcours obligatoire de l'apprenant pour s'approprier une langue

- La remise en cause des aspects universels des méthodes SGAV

- La remise en cause de la primauté de l'oral sur l'écrit.

Pour plus d'informations sur le français scientifique et technique, vous pouvez consulter les ouvrages suivants:

- Masselin J., Delsol A., Duchaigne R., Le français scientifique et technique , 1-2, Didier-Hatier, Paris, 1971.

- Denis Lehmann, Objectifs spécifiques en langue étrangère, Hachette, Paris,1993.

- J.-L. Descamps et M.Hamon (éds), Les langues de spécialité. Analyse linguistique et recherche pédagogique, AIDELA, 1970.

- Ministère de l'Education nationale, Direction de la Coopération, L'initiation des étudiants et chercheurs étrangers à la langue scientifique et technique, CREDIF, ENS de Saint-Cloud, 1966.

- ENS de Saint Cloud, CREDIF, Vocabulaire général d'orientation scientifique, (sous la direction de A. phal), Didier, 1971.

- J.-L. Descamps et al., Dictionnaire contextuel de français pour la géologie, Didier, 1976.

- M.-T. Gaultier et J.Masselin, " L'enseignement des langues de spécialité à des étudiants étrangers ", Langue française 17, 1973.

- R.Renard, La méthodologie SGAV d'enseignement des langues, Une problématique de l'apprentissage de la parole, Didier, 1976.

- H.Besse, Méthodes et pratiques des manuels de langue, Didier-CREDIF (coll. Esssais), 1985.

- P.Guberina, " La parole dans la méthode structuro-globale-audio-visuelle ", Le français dans le monde 103, 1974.

L'étape suivante du FOS

 

   
 
 
Bienvenue au site LE FOS.COM, spécialiste en didactique du FOS, conçu par Hani Qotb, docteur en Sciences du Langage, Université de Montpellier III