LE FOS.COM

Profil du public de FOS

 

Les besoins spécifiques

La présence des publics du FOS est liée toujours à la prise en considération de leurs besoins spécifiques qui constituent la particularité principale de ces apprenants du FOS. C'est grâce à ces besoins spécifiques que les publics du FOS se distinguent par rapport aux autres publics du FLE qui veulent avant tout apprendre DU français et non pas LE français. Cet apprentissage a pour fonction de réaliser des buts précis dans des contextes donnés. Vu cette relation étroite entre les publics du FOS et ses besoins, on les appelle parfois « publics des besoins spécifiques ». On s'intéresse à mettre en relief les éléments suivants:

- L'identification des besoins

En fait, chaque concepteur des programmes du FOS doit avant tout identifier les besoins de ses apprenants. L'identification des besoins consiste à collecter les informations concernant les situations cibles où les apprenants utiliseront la langue. Cette identification se fait de manière directe dans la mesure où le concepteur a la possibilité de rencontrer ses apprenants avant la formation en vue de discuter avec eux leurs besoins langagiers. Les apprenants peuvent également exprimer leurs besoins en répondant à un questionnaire préparé par le concepteur. Une fois que les besoins sont identifiés, le concepteutr est en mesure de définir les objectifs à atteindre lors de la formation prévue. Ces objectifs tournent autour de compéténces linguistiques que les apprenants doivent maîtriser dans un domaine donné. Enfin, le concepteur passe à la dernière étape qui consiste à élaborer le contenu sensé répondre aux besoins des apprenants.

- La classification des besoins

Pour mieux comprendre les besoins langagiers, beacoup de didacticiens, à l'instar de R. Richterich, ont proposé plusieurs classifications. Chaque classification met l'accent sur une caractéristique particulière du besoin langagier. A travers les classifications proposées, les didacticiens soulignent la différence entre plusieurs types des besoins. On en cite:

- Les besoins individuels/ sociaux.

- Les besoins subjectifs/objectifs.

- Les besoins prévisibles/imprévisibles.

- Les besoins concrets/figurés.

Dans ces différentes classifications, on constate l'opposition entre les différents types de besoins (individuels/sociaux, subjectifs/objectifs, prévisibles/imprévisible, etc.). Mais cette opposition n'est que superficielle. Prenons l'exemple de la première classification des besoins (individuels/sociaux). Si un apprenant du FOS a des besoins langagiers individuels (par exemple, maîtiser le français du tourisme). Ce besoin apparemment individuel ne se réalise que dans un contexte social, voire professionnel. Précisons également que ce besoin dit individuel trouve ses origines dans les besoins sociaux qui créent chez l'apprenant du FOS non seulement le besoin mais aussi la volonté de suivre une formation dans un domaine donné. Certes, il y a des besoins purement individuels mais ils sont d'une part rares et d'autre part ils peuvent se réaliser à long terme dans un contexte social ou professionnel.

- Les composantes des besoins langagiers

Le besoin langagier se compose de trois composantes principales:

1) La composante psycho-affective

Il s'agit de ce semtiment d'insécurité qu'éprouve l'apprenant au début de son apprentissage vis-à-vis d'une langue étrangère. Ce sentiment se manifeste souvent au début de l'apprentissage. L'apprenant se demande s'il peut suivre cet appentissage jusqu'au bout. Incapable de vaincre ce sentiment d'insécurité linguistique, l'apprenant finit parfois par abandonner l'apprentissage du FOS. Pour faire face à cette difficulté, il s'avère important de souligner le rôle de l'enseignant qui doit aider l'apprenant à surmonter ce sentiment. Il peut encourager l'apprenant à suivre sa formation en lui indiquant les avantages qu'il pourra avoir au terme de cet apprentissage.

2) La composante langagière

Cette composante couvre trois domaine différents. D'abord, la communication en classe qui se fait en langue étrangère non en langue maternelle des apprenants. L'enseignant donne de temps en temps des consignes en français aux apprenants. Au début de l'apprentissage, les apprenants ont du mal à comprendre ces consignes. C'est pourquoi, il est conseillé à l'enseignant de commencer par des consignes faciles à retenir en les répétant plusieurs fois au cours de la formation. Le deuxième domaine concerne cette différence entre la communication apprise en classe et celle en situation réelle. Dans le cadre du FOS, le concepteur doit utiliser des documents authentiques lors de la formation. Ces documents authentiques jouent un rôle de premier plan, d'un côté, ils rendent les apprenants plus motivés à suivre cette formation et d'un autre côté ils les préparent à mieux affronter les situations cibles aux milieux professionnel ou universitaire. Quant au troisième domaine, il s'agit de l'apprentissage lui-même et ses représentations chez l'apprenant en tant que valeur d'échange. Ces représentationsi peuvent soit facililter ou freiner l'apprentissage.

3) La composante socio-culturelle

Suivre des cours en FOS ne consiste non seulement à maîtriser l'aspect linguistique mais aussi l'aspect socio-culturel de cette langue. Pour communiquer en langue étrangère, il faut comprendre la culture de cette langue. Par exemple, un étudiant chinois venant poursuivre ses études en France doit comprendre les spécificités de la culture française d'autant plus que sa culurure d'origine est complètement différente. C'est pourquoi, les didacticiens du FOS se mettent d'accord sur l'importance de souligner l'aspect intercuturel dans le cadre des activités proposées.

Pour savoir plus d'informations, vous pouvez lire les ouvrages suivants:

- R. Richterich, Besoins langagiers et objectifs d'apprentissage, Hachette, Paris, 1985.

- E. Stones, Introduction à la psychologie , Les Editions ouvrières, Paris, 1973.

- P. Fouliquié, Dictionnaire de langue pédagogique, Paris, 1971.

- G.H Radowski, les jeux du désir, PUF, Paris, 1980.

- D. Lehmann, Objectifs spécifiques en langues étrangères , Hachette, Paris, 1993.

 

   
 
 
Bienvenue au site LE FOS.COM, spécialiste en didactique du FOS, conçu par Hani Qotb, docteur en Sciences du Langage, Université de Montpellier III